28 septembre 2016

8 Petites Tartelettes mûres-myrtilles

Desserts

« C’est une balade à faire avec de vieux amis, à la fin de l’été. C’est presque la rentrée, dans quelques jours tout va recommencer ; alors c’est bon, cette dernière flânerie qui sent déjà septembre. […]
On s’en revient toujours au même endroit, le long de la petite route, à l’orée du bois. Chaque année, les ronciers deviennent plus touffus, plus impénétrables. Les feuilles ont ce vert mat, profond, les tiges et les épines cette nuance lie-de-vin qui semblent les couleurs mêmes du papier vergé avec lequel on couvre livres et cahiers. […]
Les mûres sont petites, noir brillant. Mais on préfère goûter en cueillant celles qui gardent encore quelques grains rouges, un goût acidulé. On a vite les mains tachées de noir. On les essuie tant bien que mal sur les herbes blondes. En lisière du bois, les fougères se font rousses, et pleuvent en crosses recourbées au-dessus des perles mauves de bruyère. On parle de tout et de rien. Les enfants se font graves, évoquent leur peur ou leur désir d’avoir tel ou tel prof. Car ce sont les enfants qui mènent la rentrée, et le sentier des mûres a le goût de l’école. La route est toute douce, à peine vallonnée : c’est une route pour causer. Entre deux averses, la lumière avivée se donne encore chaude. On a cueilli les mûres, on a cueilli l’été. Dans le petit virage aux noisetiers, on glisse vers l’automne. »

Philippe Delerm

 

Pour 8 tartelettes

Pâte croustillante

  • 200g de farine de blé
  • 100g de sucre
  • 100g de beurre salé
  • 3 cuillères à soupe d’eau

Crème pâtissière vanillée

  • 500ml de lait entier
  • 2 gousses de vanille
  • 2 jaunes d’œufs
  • 25g de farine de blé
  • 25g de fécule de maïs
  • 80g de sucre

Dressage

  • Mûres
  • Myrtilles
  • 2 cuillères à soupe de gelée de framboises

 

Pâte

Dans un saladier, mélanger la farine et le sucre puis ajouter le beurre pommade. Bien malaxer le tout, puis ajouter l’eau froide en une fois. Former une boule de pâte. (Elle doit bien se détacher. Si elle colle trop, rajouter un peu de farine).

Préchauffer votre four à 180 °C. Réaliser 8 petits pâtons. Les étaler au rouleau sur une feuille de papier sulfurisé farinée. Foncer les moules préalablement beurrés et farinés, puis les mettre à cuire pendant environ 15 à 20 minutes, jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée. Laisser refroidir.

 

Crème pâtissière

Dans un bol, blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre. Ajouter la farine et la fécule. Détendre avec un demi-verre de lait.

Fendre les gousses de vanille puis les gratter. Ajouter les gousses fendues et les grains dans le reste du lait. Faire chauffer à feu doux. Lorsque le lait est tiède, ajouter le mélange œufs-sucre-farine-fécule, et porter à ébullition en remuant sans cesse avec un fouet. La crème doit être onctueuse. Retirer du feu, enlever les gousses de vanille et filmer au contact. Laisser tiédir avant de réserver au frais.

 

Dressage

Tapisser généreusement de crème pâtissière le fond des tartes cuites préalablement. Parsemer de myrtilles et mûres.

Réchauffer deux cuillères à soupe de gelée de framboise à feu doux. Badigeonner les fruits avec la gelée à l’aide d’un pinceau.







 

Vous pourriez également aimer

Pas de commentaire

Répondre

Les-Petits-Bonheurs

GRATUIT
VOIR